Utilisation de la fonction Restauration au démarrage

FileMaker Server crée un fichier journal de restauration pour les bases de données hébergées. Il sert à récupérer les fichiers après une panne matérielle ou logicielle. En termes de système de gestion des bases de données, FileMaker Server utilise une consignation physiologique des transactions de base de données pour garantir que les mises à jour apportées aux données soient valides et cohérentes.

Au moment du lancement, avant que les bases de données ne s'ouvrent et n'autorisent l'accès des clients, FileMaker Server valide les entrées de base de données. Si les bases de données présentent des incohérences, ce qui indique qu'elles n'ont pas été correctement fermées, la fonction Restauration au démarrage utilise le fichier journal de restauration pour restaurer les fichiers tels qu'ils étaient la dernière fois où leur cohérence a été garantie.

Le fichier journal de restauration contient les données de toutes les bases de données hébergées. Vous ne pouvez pas activer ou désactiver la fonction Restauration au démarrage pour des bases de données individuelles.

Important  La fonction Restauration au démarrage ne remplace pas les sauvegardes de base de données. Dans certaines conditions, par exemple un disque corrompu, FileMaker Server ne pourra pas utiliser l'option de restauration au démarrage et vous ne pourrez restaurer les bases de données qu'à partir des sauvegardes.

Surveillance de la fonction Restauration au démarrage

Le gestionnaire de journaux de restauration est le composant du serveur d'exécution qui gère la consignation des modifications apportées aux bases de données. Ce composant démarre après le démarrage du moteur de base de données FileMaker Pro. Les informations sur le gestionnaire de journaux de restauration sont consignées dans le fichier Event.log. Consultez la section Journal d'événements.

Activation de la fonction Restauration au démarrage

La fonction Restauration au démarrage est désactivée par défaut. Le processus de création du journal de restauration peut avoir une incidence sur les performances. Vous pouvez activer la fonction Restauration au démarrage au moyen de la commande de l'interface de ligne de commande :

fmsadmin set serverprefs StartupRestorationEnabled=true

Désactivation de la fonction Restauration au démarrage

Pour désactiver la fonction Restauration au démarrage, utilisez la commande de l'interface de ligne de commande :

fmsadmin set serverprefs StartupRestorationEnabled=false

Vous pouvez également activer ou désactiver la fonction Restauration au démarrage à l'aide de Claris FileMaker Admin API. Consultez le Guide de FileMaker Admin API.

Remarques  

  • Le contenu du fichier journal de restauration est crypté si la base de données correspondante l'est également.
  • Pour les bases de données cryptées sans mot de passe de cryptage enregistré, la fonction Restauration au démarrage s'exécute au moment où l'administrateur serveur indique le mot de passe de cryptage, avant l'ouverture de la base de données pour l'accès client.
  • Les modifications apportées aux données de conteneur figurent dans le fichier journal de restauration contrairement à celles apportées aux données de conteneur externe.
  • Par défaut, le fichier journal de restauration est enregistré dans le dossier suivant :
    • Windows : [lecteur]:\Program Files\FileMaker\FileMaker Server\Data\Restoration
    • macOS : /Bibliothèque/FileMaker Server/Data/Restoration
    • Linux : /opt/FileMaker/FileMaker Server/Data/Restoration

    Vous pouvez modifier l'emplacement du dossier à l'aide de FileMaker Admin API. Consultez le Guide de FileMaker Admin API.